La Yogini et le gilet jaune

Un professeur de Yoga est une personne zen à plein temps. Ou c’est l’image que l’on s’en fait. Il est indéniable que le Yoga aide à garder un mental clair, à rester calme et à éviter que les chaos de la vie nous emportent dans leur tourmente.

Je vais donc tenter ici de ne pas trop casser cette image idyllique. Et je vais aborder la question du jour.

Je ne peux que parler de ma propre expérience et de ce que je connais personnellement. Alors voici mon histoire pour expliquer le pourquoi du gilet jaune étalé et bien visible dans ma voiture, et donc les raisons de mon soutien à ce mouvement citoyen pacifiste des gens comme moi qui en ont assez.

Ceci en restant totalement zen.

Je vais comparer deux systèmes: l’auto-entreprise en Australie, « sole trader » qui était mon statut professionnel dans ce pays où je vivais et y enseignais le Yoga, et le même statut qui est le mien actuellement ici en France. Je ne citerai que des faits. Loin de moi l’envie ou l’intention de rentrer dans un débat.

En Australie: l’ouverture de l’auto-entreprise se fait en quelques clics sur internet.

Partout dans le pays existent des « business centers » -qui correspondent à peu près à nos Chambres de Commerce- financés essentiellement par les Gouvernements fédéraux. Ces centres sont à la disposition des petits et moyens entrepreneurs pour les aider à s’installer, à bien démarrer leur entreprise, les accompagner pour des projets spécifiques, les informer, leur offrir des conseils.

Des cours, ateliers et stages sont donc organisés régulièrement et à travers un de ces centres, j’ai appris à faire un site internet, l’utilisation des réseaux sociaux, le basique du marketing, un peu de comptabilité etc. Le personnel de ces centres est à la disposition des entrepreneurs pour répondre à toutes leurs questions et pour les aider. Ces services sont gratuits.

Oui. Tout ceci existe en ce bas monde et fonctionne parfaitement. Je continue.

On ne paie d’impôts que lorsqu’un certain seuil de revenus nets est atteint. Il est en effet considéré qu’en-deça de ce seuil l’entrepreneur ne peut pas subvenir à ses besoins fondamentaux, à savoir se nourrir, payer son loyer, ses factures d’électricité, d’eau, gaz etc. Toutes les dépenses afférentes audit business sont déductibles.

Les gouvernants ont tout à fait compris que les petits entrepreneurs font vivre la communauté et participent au développement de l’économie locale et donc au développement du pays. Tout est fait pour les aider à devenir plus performants. D’ailleurs, si ce n’était pas le cas, lesdits gouvernants seraient immédiatement remerciés.

En France: l’ouverture de l’auto-entreprise se fait également en quelques clics.

Rien n’est fait pour aider l’entrepreneur. J’ai cherché et je n’ai rien trouvé. Ce qui me paraissait intéressant était payant.

Le moindre centime de revenus est immédiatement taxé grosso modo de 25%. Rien n’est déductible.

Je paie une taxe foncière d’entreprise car j’occupe 30cm sur une table de cuisine pour y placer l’ordinateur sur lequel je tape en ce moment même. Cette taxe foncière vient de doubler car mon chiffre d’affaires a très légèrement augmenté. J’eusse souhaité vraiment que mon CA ait également doublé et que l’espace occupé sur ma table de cuisine se soit allongé à 60 cm.

Hallucinant n’est-il pas.

Avec de telles conditions qui ne visent en aucun cas à aider, soutenir, encourager à réussir – de toute évidence c’est tout le contraire – il n’est pas étonnant que l’on se retrouve ici dans la survie, et non dans la vie. Il n’est pas étonnant que nombre de petites structures mettent la clef sous la porte. Il n’est pas étonnant que nombre de jeunes fuient le pays pour aller s’installer ailleurs etc etc etc.

Pour conclure, j’ai vraiment envie de dire que le système est pourri. Mais je reste zen en disant simplement que ça ne va pas du tout, que tout est à revoir. Parce qu’après tout, il suffirait de copier un système qui fonctionne et qu’on se demande vraiment pourquoi ce n’est pas le cas.

Voilà donc la raison de la présence du gilet jaune derrière mon pare-brise.

Cependant, il n’est pas du tout dans mon programme de perdre ma zénitude. Chaque jour, je me recentre, je m’ancre, je respire sur mon tapis et j’aide toutes les personnes qui veulent faire de même.

Une chose est sûre, je serai toujours là pour elles.

Donc je vous dis à très bientôt sur le tapis mes chers Yogis.

Amicalement,

 

PS: le gilet… c’est aussi parce qu’il y a quelques jours sur mon marché local, j’ai vu une personne âgée qui choisissait (entre deux) LA tête d’ail la moins chère car elle n’avait pas suffisamment d’argent. De l’ail! Là, j’ai eu envie de pleurer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.