Yoga with Anne

Sagesse millénaire pour une vie moderne


Poster un commentaire

Yoga et sport: le duo gagnant

 

Quelque soit le sport pratiqué, que ce soit juste pour vous maintenir en forme, pour suivre les recommendations de votre médecin, ou pour suivre un programme d’entraînement précis, courbatures, tensions, raideurs, si ce n’est blessures, peuvent mettre le meilleur sportif amateur ou chevronné ‘sur le carreau’ pendant un certain temps. Cela va sans dire, le moral et la motivation en prennent un coup. Il faut alors une bonne dose de courage pour (re)chausser ses baskets.

Si des athlètes de haut niveau comme Guillaume Néry, champion du monde d’apnée, Novak Djokovic et Andy Murray, tennismen bien connus, des rugbymen anglais et australiens, font du yoga, pourquoi pas vous?

Le Yoga étire et ouvre le corps (et le mental) comme aucune autre pratique

Si les sportifs incluent toujours quelques minutes de stretching dans leur pratique, voire des séances entières de stretching, les étirements sont maintenus quelques secondes. En Yoga, ces étirement sont particulièrement profonds et les postures s’enchaînent dans un ordre bien précis pour créer un équilibre et une harmonie de tous les systèmes (nerveux, respiratoire, circulatoire etc). Tous les muscles sont mobilisés, y compris les ‘nouveaux’ muscles qui n’ont peut-être jamais été sollicités auparavant. Par l’utilisation du poids de son corps et le maintien des postures, un gainage et une tonification musculaires s’opèrent naturellement.

Une séance de yoga, c’ est comme une bonne séance d’ostéopathie, dixit mes élèves (je dirais plutôt que c’est un complément). Les nombreuses postures permettent de mobiliser la colonne vertébrale, et tout le corps, dans tous les sens. Ce travail prévient les problèmes de dos (sciatique, hernie discale, lombalgie…) et participe à la prévention des douleurs articulaires, voire des blessures.

Si le but est donc l’amélioration de sa flexibilité et de sa mobilité, toutes les postures et étirements se font de façon « yogique »:  tous les mouvements s’accompagnent de la respiration. Le développement de la capacité respiratoire, de la concentration, le calme mental et une meilleure conscience de son schéma corporel sont les « cerises sur le gâteau ».

La respiration

C’est là que se situe la différence entre le Yoga et toutes les autres pratiques d’étirement: le Yoga comporte une (ré)éducation respiratoire essentielle pour le sportif. La cage thoracique, le diaphragme et tous les muscles respirateurs sont sollicités. La capacité respiratoire augmente et s’améliore de façon notoire. La posture se corrige. Tous les mouvements sont effectués avec la respiration. Les postures sont tenues grâce à la respiration. Et cet enseignement respiratoire effectué sur le tapis de Yoga peut ensuite être utilisé dans sa pratique sportive pour améliorer sa performance, et sa qualité de vie en général.

La respiration apporte un rythme qui calme le mental et force la concentration. Ce recentrage apporte une meilleure conscience du corps. Et comme tout, c’est la ré-pé-ti-tion qui paie. Peu à peu, la respiration se fait plus facile. Le mental se discipline. Il court un peu moins dans tous les sens.

Et l’on connaît bien l’importance du mental pour le sportif. C’est souvent lui qui fait la différence et va donner l’élan pour (re)chausser ses baskets, sortir de la chaleur de chez soi pour aller à son cours ou son entraînement dans la nuit en plein hiver, à franchir la ligne d’arrivée, à pousser 5kg de plus sur la barre, à courir un peu loin, à nager un peu plus loin. A s’améliorer tout simplement.

La relaxation

Partie intégrante du Yoga et effectuée en fin de session, une relaxation profonde s’installe et permet à l’être dans son entier d’intégrer tout le travail accompli pendant la séance. Cette détente répétée à chaque cours entraîne le corps et le mental à lâcher prise. Cet entraînement répété au lâcher prise paie: on finit par l’appliquer dans sa vie.

Le Yin Yoga

Si le Hatha Yoga est une forme de Yoga dynamique et est indiqué dans tous les cas, le Yin Yoga est une forme de Yoga plus passif particulièrement recommendé pour les sportifs. Les postures y sont effectuées essentiellement au sol et sont tenues un minimum de 3 à 6 minutes, et ce dans une détente totale. C’est cette détente qui va permettre d’aller beaucoup plus loin dans les étirements non seulement des muscles mais aussi des fascias. Le Yin Yoga permet d’agir au niveau des articulations sur lesquelles on applique une pression (à ne pas confondre avec ‘compression’) qui est thérapeutique dans bien des cas.

La détente corporelle étant profonde, le mental et le système nerveux suivent automatiquement et le bien-être ressenti est alors unique (et addictif….).

Un peu plus sur le Yin Yoga ici.

 

Sportifs, contactez moi pour ateliers et cours adaptés à vos besoins spécifiques.

A bientôt sur le tapis.

Om Shanti,

 

 

 

Publicités


Poster un commentaire

Qu’est-ce que le Yin Yoga?

AnneYinYoga

Origine :

Le Yin Yoga a été développé au début des années 90 par un Américain, Paul Grilley, professeur de Yoga en Californie. Un jour qu’il regardait la télévision locale, il y voit un certain Paulie Zink, expert en arts martiaux chinois effectuer des asanas (postures de yoga) d’une façon inédite et qu’il appelait le ‘Taoist Yoga’. Paul alla trouver Paulie et étudia avec lui. Lorsque Paul Grilley commenca à introduire cette nouvelle forme de Yoga dans ses cours et au vu des résultats étonnants obtenus, d’autres professeurs s’y intéressèrent dont Bernie Clark et Sarah Powers qui d’ailleurs fut celle qui appela ce Yoga « Yin Yoga ».

On y fait quoi?

Les postures sont essentiellement pratiquées au sol où elles sont maintenues entre 3 à 6 minutes. Le Yin Yoga cible les tissus conjonctifs: cartilages, tendons, ligaments, fascias des hanches, du bassin, de la zone sacro-lombaire, genoux; et dans une moindre mesure les muscles. Les tissus conjonctifs répondent plus lentement au stimuli que nos muscles d’où la nécessité de maintenir les postures un certain temps. On ne force rien, on se relaxe dans la posture adoptée et on laisse la gravité faire le travail. Peu à peu, on sent le corps s’ouvrir et les tensions s’effacer.

J’utilise des accessoires dans les cours de Yin Yoga pour aider une relaxation encore plus profonde du corps (d’où la nécessité d’apporter couverture et coussins et/ou oreillers pour le cours!). A noter que ce n’est pas toujours le cas en Yin Yoga.

Pour qui?

Pour tout le monde.

Ce type de Yoga passif et lent est très efficace pour les personnes souffrant de stress, fatigue, douleurs, problèmes de sommeil et est un complément idéal à tous les sports dynamiques (cyclisme, course à pied, musculation, boxe, arts martiaux…). Le Yin yoga améliore la circulation du Chi ou Prana, l’énergie subtile qui parcoure notre système nerveux et les méridiens du corps. On travaille donc sur les méridiens chinois et leur connexion aux organes.

Les bienfaits:

En s’autorisant un relâchement complet au niveau du corps, l’esprit peut alors lui aussi s’abandonner à l’apaisement et au calme intérieur. A la fin d’une séance de Yin Yoga, le corps entier et le mental sont complètement relaxés et tranquilles. Les longs étirements ont permis un relâchement total de tous les muscles et de tous les tissus profonds. On se sent profondément régénéré.

CSBlogophotoATELIER YIN YOGA

Dimanche 2 octobre de 10h00 à 12h00

LIEU : Salle des Fêtes de Bray-sur-Seine (salle Rez-de-Jardin)

Renseignements et inscriptions: 07 86 73 60 90

mail: yogawithanne@icloud.com

Apportez SVP un tapis, deux coussins/oreillers, un plaid ou une couverture (ou les deux).

TARIF: adhérent C.S.B. 15 euros / non adhérent 25 euros

Om Shanti,

signature

PS: oui c’est moi sur la photo, dans une variante du « snail » ou escargot. Le Yin Yoga n’utilise pas le sanscrit pour ses postures.