Yoga with Anne

De YogiAnne à YogiVous, Yoga avec Anne, Yoga avec Vous


Poster un commentaire

20 bonnes raisons de méditer, preuves scientifiques à l’appui

Qu’est-ce que la méditation?

La plus simple définition est celle-ci: la méditation est l’art d’être présent. Et celle que j’utilise à tous mes cours – alors même que je n’utilise que très rarement le mot « méditation » – est d’être présent à sa respiration et à son corps.

Il existe en fait de nombreuses formes de méditation mais elles ont toutes le même objectif: prendre de la distance avec ses pensées et ses émotions. Et c’est cette prise de conscience qui amène doucement et naturellement une transformation profonde de son rapport à soi, et donc aux autres.

EMMA SEPPÄLA, Directrice scientifique du Centre pour la recherche et l’éducation sur la compassion et l’altruisme (oui! ça existe!) à l’Université de Stanford (USA), et co-directrice du projet du Collège de Yale sur l’intelligence émotionnelle (Université de Yale), a écrit un article sur les effets bénéfiques de la méditation en indiquant de nombreuses références à des études scientifiques (en anglais).

La méditation booste notre santé

1 – Amélioration du système immunitaire (voir ici  et ici)

2 – Diminution de la douleur (voir ici)

3 – Diminution de l’inflammation au niveau cellulaire (voir ici, ici et ici)

La méditation booste notre bonheur

4 – Augmentation des émotions positives (voir ici et ici)

5 – Diminution de la dépression (voir ici)

6 – Diminution de l’anxiété (voir ici, ici et ici)

7 – Diminution du stress ( voir ici et ici)

La méditation booste notre vie sociale

La méditation se pratique seul me direz-vous. C’est vrai, mais elle améliore notre connection aux autres.

8 – Augmentation de la connection sociale et de l’intelligence émotionnelle – notre capacité à comprendre nos propres émotions et celles des autres (voir ici, et ici)

9 – Amélioration de la compassion (voir ici, et ici)

10 – Diminution du sentiment de solitude (voir ici)

La méditation booste le contrôle de soi

11 – Meilleure régulation des émotions (voir ici)

12 – Amélioration de notre facilité à l’introspection (voir ici)

La méditation change notre cerveau (pour le meilleur!)

13 – Augmentation de la matière grise (voir ici)

14 – Augmentation du volume des parties du cerveau qui régulent les émotions (voir ici et ici)

15 – Augmentation de l’épaisseur du cortex dans les parties qui régulent l’attention (voir ici)

La méditation améliore notre productivité (et oui…. en ne faisant RIEN!)

16 –  Augmentation du niveau de concentration et d’attention (voir ici, ici, ici et ici)

17 – Amélioration de la capacité à accomplir plusieurs tâches en même temps (multitâches) (voir ici)

18 – Amélioration de la mémoire (voir ici)

19 – Amélioration de la créativité et de notre capacité à penser « hors des sentiers battus » (voir ici)

20 – La méditation rend SAGE (ou en tout les cas: plus sage)

car elle permet de prendre du recul. C’est en observant nos pensées que l’on réalise que nous n’avons pas à en être esclave. Ce mental qui fluctue sans cesse, qui se met en colère, qui est jaloux, heureux, triste, n’a pas à être notre maître. En fait, la méditation est une hygiène mentale: elle permet de nettoyer le chaos, de voir et raffiner notre créativité, nos capacités, nos talents, et de communiquer avec soi, avec qui nous sommes vraiment.

Réflechissez. Nous nous douchons et lavons notre corps physique chaque jour. Mais quid de notre mental? La méditation représente un nettoyage. Elle développe un esprit clair et la possibilité de tout regarder, en soi et autour de soi, avec une grande perspective et un esprit ouvert.

« La qualité de votre vie dépend de la qualité de votre esprit » écrit Sri Sri Ravi Shankar.

Si nous ne pouvons pas contrôler tout ce qui se passe à l’extérieur de nous, nous avons sans aucun doute la possibilité de choisir ce qui se passe à l’intérieur de nous et d’augmenter la qualité de ce que nous pensons.

Quoiqu’il se passe: si la « tête » est ok, TOUT est ok. Ici et maintenant.

Om Shanti,

 

 

 

Merci au Yoga Institute pour ce blog post (en anglais ici).

Publicités


Poster un commentaire

Réduire les symptômes de la dépression et de l’anxiété avec le yoga

J’avais déjà évoqué dans un autre blog les résultats d’une recherche australienne menée par mon mentor, Michael de Manincor, PhD, Directeur du Yoga Institute à Sydney.

Michael a présenté les résultats de sa recherche – Yoga pour la santé mentale – au Congrès National de Psychiatrie 2017. Voici la traduction (texte original de ce blog post ici).

Le Collège royal des psychiatres australiens et néo-zélandais (RANZCP), Congrès 2017.

Symposium: yoga thérapie en traitement psychiatrique – différentes approches

Présentation de la recherche: Michael de Manincor «Yoga individualisé pour réduire la dépression et l’anxiété, et améliorer le bien-être: un essai contrôlé randomisé»

Contexte: La dépression et l’anxiété sont les principales causes d’invalidité dans le monde entier, ce qui entraîne un fardeau pour les individus, les familles, les communautés, les organisations et les économies. Les traitements actuels sont principalement pharmaceutiques et psychologiques. Cependant, des questions demeurent quant à l’efficacité et à l’adéquation de ces traitements pour des personnes différentes. Des recherches antérieures suggèrent les avantages potentiels du yoga pour réduire la dépression et l’anxiété, et améliorer la santé mentale et le bien-être. Cette étude a montré les effets d’une intervention individualisée par le yoga.

Méthodes: Un échantillon de 101 personnes présentant des symptômes de dépression et / ou d’anxiété a participé à un essai randomisé contrôlé comparant un programme de yoga individualisé de 6 semaines en plus du traitement habituel, avec les traitements habituellement utilisés (sans yoga). Les mesures comprenaient l’échelle de stress d’anxiété de dépression (DASS-21), l’échelle de détresse psychologique de Kessler (K10), l’enquête sur la santé à court terme (SF12), l’échelle de l’expérience positive et négative (SPANE), l’échelle floreuse (FS) et Connor-Davidson, échelle de résilience (CD-RISC2).

Résultats: les participants qui ont fait du yoga ont enregistré des réductions significatives de la dépression, de l’anxiété, de la détresse psychologique et de la fréquence de l’expérience négative;  et des améliorations dans les mesures de la santé mentale globale, de la résilience, de la fréquence de l’expérience positive et de l’épanouissement. Les comparaisons avec le groupe témoin étaient statistiquement significatives sur chaque mesure. Les bénéfices obtenus ont été maintenus après le programme (suivi à 6 semaines).

Conclusion: Le yoga en sus des traitements habituels était plus efficace pour réduire les symptômes de la dépression et de l’anxiété et améliorer la santé mentale, comparé aux traitements seuls. Le yoga individualisé peut être particulièrement bénéfique pour les soins de santé mentale dans la communauté élargie.

Publication de recherche: Dépression et anxiété, 33, 816-828, 2016. Cette recherche fait partie d’un doctorat en « Yoga pour la santé mentale »

* * *

Comme le dit si bien Michael, la dépression touche le monde entier. Je le constate moi-même, je dirais même que c’est un véritable fléau. Le yoga apporte un véritable soutien et une aide précieuse. Les études, dont celle-ci, le prouvent encore et encore. Il n’y a donc plus de doute quant à son efficacité.

A bientôt sur le tapis.

Om Shanti,


Poster un commentaire

Le Yoga améliore la qualité de vie chez les dépressifs et anxieux (étude australienne)

Michael de Manincor, directeur du Yoga Institute à Sydney, Australie, ancien Président de Yoga Australia (Fédération nationale regroupant tous les enseignants de Yoga en Australie) vient de terminer une étude clinique (en conjonction avec l’Université de Sydney) menée sur deux groupes de personnes atteintes de dépression et d’anxiété.

Le premier groupe, en sus de leur traitement habituel, s’est vu attribuer un programme individualisé de Yoga: en moyenne 12 minutes de Yoga pratiqué 3 à 4 fois par semaine, sur une période de six semaines. Les personnes concernées ont rencontré un Professeur de Yoga qualifié 4 fois (sessions individuelles) pendant cette période.

Le deuxième groupe a continué avec le traitement habituel (thérapie et/ou médications).

Les résultats sont éloquents:

  • dépression: diminution de 33%
  • anxiété: diminution de 26%
  • détresse psychologique: diminution de 34%
  • fréquence d’expériences et d’émotions négatives: diminution de 17%
  • fréquence d’expériences et d’émotions positives: augmentation de 19%
  • résilience: augmentation de 13%
  • mesure totale de la santé mentale: augmentation de 20%
  • résultat de l’aspect « développement florissant » (ma traduction) dans la vie en général: augmentation de 12%.

Il présente ici les résultats de cette étude (en anglais):

Cette étude est en attente de publication dans un Journal médical.

* * *

Je suis très émue car j’ai eu la grande chance et l’honneur d’avoir Michael comme mentor pendant mes études de Yoga en Australie. Ses enseignements me sont très précieux. A jamais reconnaissante Michael!

 

Om Shanti,

signature